Dématérialisation et valorisation documentaire : des dossiers papier aux dossiers électroniques sur smartphones et GPS

Exposition virtuelle sur Lyon au 18e siècle

A l’origine : dossiers papier et index informatiques

La dématérialisation des données documentaires à l’Inventaire Général du Patrimoine Culturel (I.G.P.C.) a été initiée dès les années 1980 avec la création des premières bases de données Mérimée (Architecture) puis Palissy (Objets mobiliers), Mémoire (illustration) et Archidoc (références documentaires). L’ensemble de ces données constitue les méta-données des dossiers. Il s’agit de notices d’indexation descriptives du contenu des dossiers papier. Ces dossiers sont le coeur de métier de l’I.G.P.C., mais ne sont alors consultés que par un public encore confidentiel.

Les principes de la dématérialisation

A la fin des années 1990, le Ministère de la Culture recommande à ses services, dont l’ I.G.P.C. , de respecter un certain nombre de principes dans la production de leurs documents :

  • archivage électronique (notion de pérennité)
  • exploitation des données par des systèmes techniques hétérogènes (concept d’interopérabilité)
  • comparaison des données (normalisation des vocabulaires)
  • géoréférencement systématique

La mise en oeuvre

Entre 1999 et 2001, l’Inventaire du patrimoine culturel de la Ville de Lyon est le terrain privilégié de développement, d’expérimentation et de mise au point, par les informaticiens des Services Régionaux de l’Inventaire de Rhône Alpes et de Bretagne, d’une chaîne d’outils de production (renabllyon) et de diffusion (sdx) de documents multimédias archivables désignés par l’expression « dossiers électroniques de l’Inventaire ». Ces logiciels respectent les principes évoqués plus haut. En dehors des aspects techniques, l’enjeu consistait alors à rendre possible l’édition rapide des éléments documentaires multimédia pour diffuser, le plus rapidement possible, les résultats des études au plus large public.

La transformation sous des formes multiples

En plus d’avoir permis la diffusion de masse, la technologie1 utilisée permet d’automatiser la transformation2 et la mise en forme des documents archives en différents produits d’information à l’adresse de publics variés :

Valorisation classique
  1. Notices d’indexation de Rhône-Alpes pour les bases du Ministère de la Culture
  2. Documents sources de référence sur le serveur régional
  3. Parcours virtuels à vocation de tourisme culturel (voir extrait) (voir la démo)
Valorisation cartographique
  1. Système d’information géographique documentaire et atlas historique à l’usage des centres de documentation (voir la démo)
  2. Cartographie thématique des services d’aménagement urbain (voir la démo)
  3. Diffusion grand public sur Google à travers quelques exemples multimedia :
    1. Intégration multimédia et G.P.S ; un moyen de confronter la représentation virtuelle en 3D temps réel et la réalité3 : l’exemple des points de franchissement du fleuve Rhône

  4. Ressources cartographiques en ligne
    Chaque terrain étudié est mis en valeur à l’aide d’un site web cartographique en 2D sur Google Map, un site web en 3D sur Google Earth, et un site mobile cartographique 3D exploitables sur smartphone et GPS.
Site cartographique en 2D Site cartographique en 3D
(Sur ordinateur, télécharger Google Earth pour PC, Mac ou Linux)
Site cartographique en 3D- vue Smartphone GPS
(Sur mobile, télécharger Google Earth pour IPhone et Androïd)
Vue de la notice du Pont Pasteur à Lyon, sur une carte Google Map
Vue de la notice du Pont Pasteur à Lyon dans l'environnement 3D de Google Earth Vue du repère du Pont Pasteur depuis le point GPS de l'utilisateur
Vue de la notice du Pont Pasteur à Lyon, sur une carte Google Map en 2D Vue de la notice du Pont Pasteur à Lyon dans l’environnement 3D de Google Earth Vue du repère du Pont Pasteur depuis le point GPS de l’utilisateur
  • Liste des cartes
Etudes Carte 2D accessible sur PC ou smartphoneGPS Carte 3D accessible sur PC ou smartphoneGPS Date de mise en ligne de la carte Fréquentation au 2 octobre 2012 Téléchargement
des sources (demander mot de passe à Yves Godde)

Toutes les études actuellement représentées sur GoogleMap

Google Maps

Google Earth

25620

 
Ville de Saint Etienne  Google Maps

Google Earth

17/12/2012

 282
 Lyon : Quartier de La Guillotière

Google Earth

17/12/2012

479

Télécharger

Patrimoine industriel de Rhône-Alpes

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

645

Le P.N.R. des Bauges

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

330

Le patrimoine architectural de l’industrie hydraulique des Pays de Savoie

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

1218

Canton de Montbrison

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

547

Les points de franchissement du fleuve Rhône

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

1402

Lyon : opérations d’urgence

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

1132

Télécharger

Lyon : patrimoine industriel

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

2763

Télécharger

Lyon : Quartier De Saint Nizier

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

3743

Télécharger

Vienne : Estressin

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

2949

Les stations de sports d’hiver

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

1764

Aix-Les-Bains

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

2841

Télécharger

Lyon : Quartier du Confluent

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

4868

Exposition virtuelle

Lyon au 18e : un siècle surprenant

Musées Gadagne

Google Maps

Google Earth

17/12/2012

657

Bilan

L’objectif fixé, en matière d’édition électronique de dossier, au moment du lancement de l’Inventaire du Patrimoine de la Ville de Lyon il y a plus de 10 ans, est aujourd’hui atteint du point de vue de la production et de la diffusion. Les 5000 dossiers de l’Inventaire de Rhône-Alpes sont en ligne et consultables sur toute la chaîne de diffusion, de la notice de métadonnées au dossier multimédia en 3D sur smartphone/GPS ; la chaîne de logiciels (RenablLyon + sdx) a été déployée auprès d’une dizaine d’autres services de l’Inventaire, et la fréquentation annuelle du serveur régional de Rhône-Alpes atteint désormais les 6 millions de clics annuels. Les dossiers de l’Inventaire, précédemment peu consultés, sont devenus des produits d’information éditoriaux consultés en masse, touchant également un public international pour 5% des consultations. La consultation a élargi le public traditionnel du patrimoine. A titre d’exemple, des demandes documentaires complémentaires à nos dossiers de patrimoine industriel nous sont parvenues d’industriels tunisiens et italiens souhaitant relancer la production de machines industrielles spécifiques qui ne sont plus exploitées en France pour des questions de compétitivité. L’Inventaire n’est plus seulement source d’étude et de protection du patrimoine mais également source d’inspiration pour la création.

Le modèle économique du développement de cette chaîne documentaire est exemplaire puisque basé essentiellement sur des logiciels libres et gratuits pour une mise à disposition des données publiques aux citoyens. Elle est exemplaire également du point de vue du développement durable pour être garantie « zéro papier ».

Le service de l’Inventaire a assuré seul la maîtrise d’œuvre de cette chaîne en interne. Son succès lui a valu l’intérêt de toutes les régions de France qui ont mis en commun des moyens pour réécrire les outils avec des technologies modernes. Le service de l’Inventaire de Rhône-Alpes prend une forte part à sa maîtrise d’ouvrage. Ce nouveau système4 est actuellement en phase de développement et sera mis en œuvre en 2012.

Yves Godde – Chargé de l’informatique documentaire et de l’édition électronique à l’Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes / Ville de Lyon

Pour citer cet article

Référence électronique

GODDE Yves. « Dématérialisation et valorisation documentaire : des dossiers papier aux dossiers électroniques sur smartphones et GPS », Les carnets de l’Inventaire : études sur le patrimoine – Région Rhône-Alpes [en ligne], 18 novembre 2011 [consulté le …]. URL : <http://inventaire-rra.hypotheses.org/330>

http://inventaire-rra.hypotheses.org/

______________________________________________________________________________
Notes
  1. xml []
  2. Les données sont transformées par des styles pour produire des documents variés en sortie []
  3. Définition de la réalité augmentée []
  4. Projet « GERTRUDE » []

4 réponses

  1. This post is really a pleasant one it helps new net viewers,
    who are wishing in favor of blogging.

  1. 27/11/2011

    […] Dématérialisation et valorisation documentaire : des dossiers papier … A l'origine dossiers papier et index informatiques La dématérialisation des données documentaires à l'Inventa… Source: inventaire-rra.hypotheses.org […]

  2. 21/09/2012

    […] 21/09/2012 Mise à jour du billet publié en novembre 2011 dans les "Carnets de l'Inventaire"  […]

  3. 28/01/2015

    […] et G.P.S ; un moyen de confronter la représentation virtuelle en 3D temps réel et la réalité3 : l’exemple des points de franchissement du fleuve […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *